Vinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.xVinaora Nivo Slider 3.x

En simple hommes      

L'Orléans Masters a le bonheur d'accueillir cette année la légende danoise Hans-Kristian Vittinghus (37è), 8è joueur mondial en 2015 !

L'opposition sera très forte pour le scandinave, avec notamment le double vainqueur 2017-2018 Mark Caljouw (35è). Enfin, outre Brice Leverdez, de retour à Orléans et tous les français, il faudra jeter un oeil aux performances de Pablo Abian (49è), vainqueur au Palais des Sports en 2014.

Comme dans les autres tableaux, la connexion Orléans-Tokyo marche bien puisque Caljouw, Leverdez, Abian, Coelho, Munoz, Nguyen, Malkov, Paul, Cordon, Koljonen, Wraber, Pochtarov et Manota ont pour le moment leur billet pour les JO !

 

En simple dames       

Des têtes bien connues du Palais des Sports partiront avec les faveurs des pronostics !

A commencer par Kirsty Gilmour (29è), qui adore jouer à Orléans comme en témoignent ses deux finales en 2017 et 2019.

Derrière Neslihan Yigit (37è), Qi Xuefei (40è), toutes deux demi-finalistes sur le Masters seront de sérieuses outsiders tout comme Yvonne Li (42è).

Trois autres joueuses du Top 50 mondial seront présentes (Tan, Jakobsen et Christophersen), et il faudra surveiller de très près la malaisienne Jin Wei Goh, quatre ans après son impressionnante victoire à Orléans.

A noter que dans la course aux JO, 15 joueuses actuellement qualifiables sont inscrites à Orléans (Gilmour, Qi, Yigit, Tan, Y.Li, Jaquet, Polikarpova, Kuuba, H-Y W. Chen, Adesokan, Macias, Sarosi, De Visch Eijbergen, SIlva et Mikkela).

 

En double hommes      

Un an après leur première participation, ils feront face aux russes Vladimir Ivanov / Ivan Sozonov (29è) qui ont été dans le Top 10 mondial en 2017, à leurs compatriotes Ben Lane / Sean Vendy (32è), et aux allemands Peter Kaesbauer / Jones Ralfy Jansen (39è), qui devraient être têtes de série n°4 du tableau.

Dans la course à Tokyo, les deux premières paires sont actuellement qualifiées et viendront défendre des gros points à Orléans. Tout comme les nigérians Godwin Olofua / Anuoluapo Juwon Opeyori, premiers africains au classement mondial (44è).

 

En double dames        

 Les principales têtes d'affiche étrangères qui seront au Palais des Sports dans 14 jours, très exactement ! En double dames, le tableau sera d'une rare densité avec dix paires classées parmi les 50 premières mondiales.

Les favorites seront les danoises Sara Thygesen / Maiken Fruergaard  (20è) qui sont montées jusqu'au 14è rang mondial l'année dernière.

On retrouvera aussi les canadiennes Rachel Honderich / Kristen Tsai (23è), les tenantes du titre anglaises Lauren Smith / Chloe Birch (24è) ou encore pour la première fois à Orléans les australiennes Gronya Somerville / Setyana Mapasa (26è).

Hormis les anglaises, les trois autres paires devraient être de la partie à Tokyo aux Jeux Olympiques.

 

En double mixte       

Le public orléanais aura la chance de voir six paires du Top 50 mondial, dont la meilleure paire européenne au monde, les anglais Lauren Smith / Marcus Ellis (11è), 7è mondiaux en 2018, ils seront les favoris au vu de leur classement.

Cependant, les tenants du titre sont les français Delphine Delrue / Thom Gicquel (17è), les russes Alina Davletova / Rodion Alimov (24è) ou les canadiens Josephine Wu / Joshua Hurlburt-Yu (31è) seront aussi de sérieux prétendants.

Actuellement qualifiables pour Tokyo, Smith / Ellis n'ont que quelques points d'avance sur la seconde paire anglaise qui pourrait les priver de voyage aux JO. Ils joueront très gros à Orléans !

Paradoxalement, pour les paires canadiennes Delrue / Gicquel, Wu / Hurlburt-Yu et les australiens Gronya Somerville / Simon Wing Hang Leung (47è) qui seront aussi à Orléans, la qualification est presque dans la poche !